3 jours en Italie : Camogli et Portofino

9/23/2016


Voilà, c'est officiel hein. C'est l'automne. Bon. À Marseille, le mistral s'est levé d'avantage, emportant tout sur son passage et encore plus les petites feuilles un peu fragiles sur les arbres #dépression. Ce changement m'a donné envie de me souvenir de mon été et de mes escapades à droite à gauche.

J'ai donc remonté le temps jusqu'au week-end du 15 août. Direction : le sud-est. J'ai longé mon littoral, suis passée par Nice, ma ville de coeur, avant de rejoindre la frontière et enfin Camogli, 4 heures plus tard, en Italie. En arrivant, j'ai découvert un petit village de pêcheurs. Pittoresque, mignon, coloré. Très coloré. Les maisons sont teintées de jaune, vert, orange, rouge, rose. Pas de gris, pas pas de grands ensembles, seulement la mer, les villas, les palaces et les PÂTES. Ici, il semble que le temps s'est arrêté. Les pêcheurs voguent sur de petites bicoques, des barques en bois lustré, parfois rafistolées. 



J'ai adoré passer du temps dans ce petit village. Les rues sont dépaysantes et à chaque coin de rue il y a un point de vue sur la mer, le Graaaaal. Parfois en panorama, d'autres fois on l'aperçoit juste entre deux maisons. Elle joue à cache-cache, c'est magique. J'ai aussi remarqué une petite particularité propre à Camogli, encore au niveau de ses maisons et de son architecture. C'est une pro en matière de trompes l'oeil. Partout on croirait voir des moulures, mais non, ce ne sont que des peintures ! Ils sont forts ces italiens. 


Et ils sont encore meilleurs quand il s'agit de recevoir. En Italie il y a des restaurants partout. À chaque coin de rue, dans n'importe quel bled paumé, il n'y aura peut-être pas de réseau mais vous trouverez toujours de quoi bien manger. Si vous êtes perdu, j'ai remarqué une chose, il faut foncer dès qu'il est écrit "trattoria". C'est LE mot clé à mémoriser en Italie pour manger typique, familial et BON. J'en ai testé tellement ici que je ne saurais plus vous dire lesquels sont les meilleurs car ils sont tous terribles. Mais, pour déguster de très bons cocktails et prendre un apéro digne de ce nom face à la mer direction L'AGURI. D'ailleurs, voyez un peu, les verres sont SO INSTAGRAMMABLES. (En plus, les antipasti sont offerts à l'achat d'un cocktail. J'pose ça là)


Au niveau du logement, nous ne logions pas tout à fait à Camogli, mais à Ruta, à 15mn en voiture/navette. Alors...Vous vous souvenez quand je vous parlais de bleds paumés sans réseau ? Je pensais très fort à Ruta. Le village est minuscule, très peu peuplé mais, bon sang, qu'est-ce qu'il est beau. J'y ai vu le plus beau coucher de soleil de ma vie et je ne crois pas avoir eu plus beau panorama d'une chambre avant celle là. Vous l'aurez compris, si Ruta est si connue c'est surtout pour son emplacement stratégique face à la mer, il y a de quoi devenir fou d'amour.



Une chose à faire lorsque l'on vient dans la région c'est de prendre le bateau pour visiter Portofino, le "village caché". Comme il n'y en a pas de direct, il faut faire escale à Santa Fruttuoso. D'abord, j'étais un peu frustrée et surtout pressée de découvrir Portofino. Puis j'ai découvert un petit bout de plage magique où se trouve une vieille Abbaye. L'eau est magnifique, turquoise, translucide. On se croirait presque dans les îles. Pour les plongeurs confirmés, un Christ est même immergé à 17 mètres de profondeur. L'endroit est incontournable, c'est pourquoi je vous le conseille n'importe quand sauf en août ! Comme vous le verrez sur les photos, c'est the place to be pour les touristes...




Après quelques minutes, on a enfin pris la mer pour Portofino, tout à côté. Et en effet, comme on dit, c'est une vraie parenthèse enchantée. Il y a des tas de restaurants (oui, encore), des boutiques de luxe et PARTOUT il y a la vue sur le port et ses yatchs de milliardaires. Il faut dire que Portofino est plutôt minuscule. On y a très vite fait le tour. D'ailleurs, autre détail, c'est un endroit très... "m'as-tu vu", très prisé et plutôt cher. Mais... à voir ! Rien que pour les petites maisons colorées qui semblent se monter dessus, toutes à quelques mètres de l'eau, pour les petits bars sympas à même le port et pour la bonne bouffe, très caractéristique de l'Italie (j'aime manger en Italie vous l'aurez compris) mais de Portofino surtout. Si vous avez envie de vraiment vous faire plaisir et être sûr de vous régaler, je conseille sans hésiter "Pouny" chez qui j'ai mangé les meilleures spaghettis aux fruits de mer, les meilleurs poulpes frits et un très bon tiramisu. 



En définitive, l'Italie fait partie de mes destinations de proximité préférées. J'ai l'impression de faire un réel retour aux sources, d'être entourées de personnes bienveillantes et bien intentionnées, généreuses... Bref, je retrouve tout à fait l'ambiance dans laquelle j'ai été éduquée et, bon sang, ça fait du bien. 


w/ love,

3 commentaires

  1. Magnifiques photos, ça donne envie de repartir tout de suite en vacances!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Olala je suis bien d'accord avec toi!
      Des bisous !

      Supprimer
  2. Je pars bientôt à Portofino ! Belles photos. Hâte d'y être.

    RépondreSupprimer

INSTAGRAM @THISCHARLIE

© THIS CHARLIE - Blog mode et lifestyle à Marseille. Design by Fearne.